Ségolène Royal a ses vapeurs

Aujourd’hui, Ségolène Royal a ouvert le feu se disant «insultée» par Nicolas Sarkozy et en assurant être pour sa part « soucieuse de garder au débat public sa dignité ». Défense de rire… Et elle poursuit: « Quand ce candidat de droite se permet de dire que je suis du côté des voleurs, des fraudeurs et pourquoi pas pire, je pense que c’est une insulte, qu’il perd son sang froid », s’est-elle indignée, lui adressant cet avertissement: « Une fois, ça va, mais il ne faut pas qu’il y revienne », sinon…
En Bretagne, Nicolas Sarkozy lui a répondu, se posant lui aussi en victime. « Quand elle me traite d’ignoble, je ne dis rien, je mets ça sur le compte de la fatigue passagère ». « Je croyais que Mme Royal voulait le débat. Elle ne le veut pas, c’est son droit » a-t-il ajouté. « Une campagne électorale, dans une démocratie, c’est un échange d’arguments. Quand elle soutient le fraudeur, elle ne doit pas s’attendre de ma part à des applaudissements ». Des propos qui ont irrité sa rivale, et d’en rajouter: « Il a menti et un menteur est-il apte à devenir président de la République? », s’est-elle insurgée sur Canal. « Cet homme est vraiment prêt à tout et à dire vraiment n’importe quoi dans le cadre de cette campagne présidentielle, je pense qu’il faut que ça cesse! » Ségolène Royal a tout d’une mégère mais pour ce qui est de l’apprivoiser, ce n’est pas sur Francois Hollande qu’il faut compter, par contre pour l’envoyer méditer dans le marais, on ne voit pas d’autre alternative que Nicolas Sarkozy!