Press "Enter" to skip to content

José Bové le gangster-candidat en sursis permanent…

Les producteurs français de maïs sont indignés du report d’un procès de José Bové, après la présidentielle, alors qu’il devait comparaître mardi pour le fauchage d’une parcelle de maïs OGM dans le Sud-ouest.Le candidat altermondialiste devait répondre en compagnie de 38 autres prévenus devant le tribunal correctionnel de Toulouse de la destruction le 30 juillet, à Saint-Hilaire, près de Toulouse, d’une parcelle de six hectares de maïs. Le tribunal a renvoyé l’audience au 2 octobre, invoquant le « fait que l’un des prévenus est candidat à la présidentielle », alors qu’il devrait être en prison. C’est bon à savoir pour les malfaiteurs, il faut mêler politique et activité illicite! Comme on le voit, l’indépendance de la justice est dépendante de la campagne présidentielle, et tant pis pour les victimes. La France, un état de droit, et de rire…