Press "Enter" to skip to content

Ségolène Royal et Francois Bayrou plus de déficit

Les enseignants usent de méthodes habituelles pour surtout que rien ne change. Manifestations, grèves sont les deux mamelles de l’éducation nationale! Gilles de Robien qui avait la prétention de faire faire une heure de présence de plus au corps enseignant, a reçu la réponse de celui-ci, il n’en est pas question! Ségolène Royal qui avait soulevé le problème dévoilé dans une vidéo pirate, a fait marche arrière depuis la parution du film sur daily-motion, et assure que si elle est élue, elle abrogera le décret De Robien. Francois Bayrou, tout aussi démagogique, fera de même et propose d’en remettre une couche, curieuse façon de réduire la dette… Ces deux candidats, comme les autres sont prêts à tout pour gagner des voix, et les enseignants ne s’y sont pas trompés en déclenchant la manifestation d’hier. Mais est-ce une preuve d’intelligence de croire qu’un appel à défiler en période électorale sera suivi d’effet? Bien sûr que non! L’éducation nationale qui devrait être concernée encore plus que n’importe quelle administration aux problèmes de la jeunesse, puisque chargée de son éducation, se désolidarise en refusant la moindre restructuration et la moindre réduction de la dette que cette jeunesse devra payer… Les enseignants, dévoués, généreux, quelle blague; une corporation de fonctionnaires égoïstes, dont le courage n’est pas la qualité première, on en veut pour preuve les justifications des candidats à cette profession, congés scolaires et sécurité de l’emploi. Francois Bayrou est d’ailleurs un enseignant qui depuis trente ans s’occupe plus de sa carrière politique que de l’éducation des jeunes! La langue de bois en politique est la première spécialité, pour ne pas dire la seule, et l’éducation nationale en profite pleinement…