Press "Enter" to skip to content

Laurence Parisot, on est limite

Laurence Parisot qui ne veut pas prendre parti pour un candidat, a du mal à cacher son incompréhension face à Ségolène Royal qui serait plus une spécialiste du monologue, selon la présidente du Medef. Il est vrai que sur FR3, la candidate socialiste a prouvé que l’économie n’était pas sa spécialité, et que pour les trente cinq heures qu’elle avait fortement appuyé à l’époque de Martine Aubry, aujourd’hui elle emploie un language de Normand « peut-être bien que oui, peut-être bien que non »; les électeurs choisiront! Ce soir sur LCI, Laurence Parisot ne cache pas que la politique d’amaigrissement de l’état est le seul remède pour relancer l’économie, et qu’il y a urgence… Nicolas Sarkozy qui est le seul à en parler, très timidement pour ne pas froisser ceux qui travaillent dans la fonction publique, ne résoudra rien avec une politique timorée, et la présidente du Medef comme tous les chefs d’entreprises semblent en être convaicus. Ce n’est pas ce quinquennat qui va sortir la France du marasme, peut-être juste limiter la casse…