Press "Enter" to skip to content

Explosion probable en France…

Plus on avance dans les débats à l’assemblée, plus il apparait évident que la privatisation de GDF ne s’impose pas, et sûrement pas dans ce projet confus que présente Thierry Breton! On nous explique, que c’est indispensable (la fusion), car GDF n’a que huit méthaniers, et associé à SUEZ qui en a huit également, GDF aurait une flotte suffisante pour contrer le gaz Russe qui vient par oléoduc, en se fournissant entre-autre dans le golf persique… Argument éminemment ridicule, car rien n’empêche l’entreprise public de passer un contrat avec un armateur, voir plusieurs, et disposer d’autant de méthaniers qu’elle le souhaite. On a cru percevoir dans l’embarras des explications, que c’était une question idéologique pour certains députés UMP; c’est grave, on pensait que l’idéologie était à gauche. Enfin, au départ cette privatisation de GDF était une forme de patriotisme économique pour venir en aide à SUEZ, et aujourd’hui, cette raison qui n’est plus d’actualité devrait clore le chapitre de la pivatisation de GDF, au moins provisoirement… Nicolas Sarkozy à qui on pourrait reprocher de dire n’importe quoi, puisque lorsqu’il était ministre des finances, avait déclaré qu’on ne toucherait pas au statut du gazier,(au moins le temps d’une législature, on suppose), serait bien inspiré de quitter ce gouvernement, de prendre position en faveur d’un statu-quo, afin de redonner confiance à ses électeurs, qui doivent sincèrement commencer à douter d’une quelconque rupture… Le député UMP, Monsieur Couanau est monté à la tribune pour expliquer pourquoi il ne voterait pas la privatisation de GDF, et il y a fort à parier que d’autres députés de la majorité suivront cet exemple, et cela pourrait provoquer une explosion au sein des députés de droite et de leurs électeurs… Dominique De Villepin, contrant systématiquement les déclarations de Sarkozy, encore à propos de la carte scolaire, il paraît évident que le premier ministre est reparti dans la course à la présidentielle. Nicolas Sarkozy ferait bien de vérifier ses comptes, avant d’avoir d’autres surprises…