Press "Enter" to skip to content

La Finul de Douste-Blazy

Philippe Douste-Blazy empêtré dans l’histoire Libanaise, déclarait que le Hezbollah devait être désarmé avant l’opération de mise en place de la Finul, pour une fois arrivé à Beyrouth préciser que cela regardait uniquement les Libanais. Avec cette ligne diplomatique des plus sinueuse, les nations unies ont raison de vouloir confier la direction des opérations à la france… Le patron du Hezbollah a indiqué clairement qu’il n’était pas question de désarmer, soutenu par le porte-parole de l’armée libanaise qui déclarait que le Hezbollah était indispensable à la protection des territoires du sud du Liban. Tous les spécialistes s’accordent à dire qu’il faudra plusieurs mois pour établir cette force internationale, dont on ne sait pas encore qui y participera. Souhaitons pour le ministre Francais douste-Blazy que cette finul ne devienne pas trop douloureuse, car après toutes ses gesticulations diplomatiques qui resteront dans les annales (comme la finul de Douste), nos partenaires ne comprendrait pas qu’il s’asseye dessus…