Press "Enter" to skip to content

Castro au pluriel!

Cuba, une femme vous dirait que c’est la faute à pas de chance, mais pour les Cubains, deux Castro c’est trop! Avec un peu de chance, le dictateur soviétique va devoir prendre sa retraite ou plus, et les quelques six cent mille cubains exilés aux USA fêtaient hier soir cette nouvelle. Le problème, on ne se débarasse pas des Castro aussi facilement, et un pays endoctriné durant plus d’un demi siècle va avoir besoin de temps pour revenir à une civilisation plus normale. On voit les dégâts de quatorze ans de Mitterrandisme en France… Pour l’instant, c’est le frère cadet qui tient l’intérim, comme dans les royautés!