Press "Enter" to skip to content

Kofi Annan, le stratège…

Aujourd’hui, Le secrétaire général des Nations Unies dévoile son plan, et si l’affaire n’était pas aussi grave, on pourrait en rire. Première clause, rendre les soldats Israéliens aux autorités libanaises, en passant par la croix rouge… Pourquoi si peu d’intermédiaires? Il aurait pu mêler les USA, l’Europe, et la Russie… Deuxième clause qui consisterait à en faire respecter une déjà existante, concernant le désarmement du Hezbollah. Génial, il fallait y penser, mais pourquoi avoir attendu, puisqu’il s’agissait d’une résolution dépendant de son autorité! Troisième clause, installer une force indépendante sur la frontière Israëlo-Libanaise; mais pour combien de temps? Le plan génial ne le précise pas. Quatrième clause, une réunion pour collecter des fonds pour reconstruire le Liban. Kofi Annan met la charrue avant les boeufs; la démolition n’est pas terminée, et il veut déjà reconstruire… Le monde est rassuré, avec ce Napoléon de la paix, plus prompt à dépenser qu’à avoir des idées…