Press "Enter" to skip to content

Guy Bedos, pitoyable….

C’est pitoyable la vieillesse, quand on la vît comme Guy Bedos! Il faut savoir quitter la scène, et de temps en temps, si une image furtive réapparaît, à l’occasion d’un évènement, ce serait avec un regard ému que nous reverrions l’acteur d’un éléphant ça trompe énormément, du comique qui nous aidait à digérer la droite avant 1981, et des duos si réalistes avec Sophie Daumier… Avec l’accession de Mitterrand au pouvoir, c’était la fin du talent de Guy Bedos, et le commencement d’une carrière commerciale. Aujourd’hui, c’est un vieux cabot, cherchant une reconnaissance politique, voir sociale, à ces années de show-biz, n’ayant pas même la lucidité de reconnaître qu’il s’est trompé… Son dernier film, ce n’est pas du réchauffé, mais du recuit, de l’éculé, qu’attend t’il pour tirer sa révérence, lui qui prône l’exemplarité…