Press "Enter" to skip to content

ISF : La France pays sectaire!

Démission secte satanique armée, violations des droits ...

 

La France est un pays sectaire, une secte anti-riche.

D’ailleurs ces derniers jours, le représentant de la cochonnaille Française, Francois Hollande déclarait qu’il n’aimait pas les riches!
Première mesure anti-riche, c’était du temps de Giscard, où un brillant technocrate avait eu l’idée géniale de vouloir faire payer une tva sur la valeur vénale des yachts étrangers stationnant en France; résultat, nos invités ont largués les amarres et se sont installés dans des ports étrangers, moins chères, et où l’accueil était carrément moins sectaire.

Les shipchandlers, les chantiers navals, les divers corps de métier, toute cette économie s’est effondrée, et le manque à gagner pour les hotels, restaurants, boutiques était considérable, étant donné le pouvoir d’achat de cette clientèle…

A la même époque, un célèbre souverain, las des tracas Français, déménageait toute son écurie de chevaux de course, environ 50, en Irlande laissant sur le pavé une vingtaine de salariés et un entraîneur au chômage.

Après Giscard, Mitterrand entreprit de faire fuir tout ce qui comptait de gens fortunés avec l’ISF, et pire encore, d’éduquer la population française à devenir mesquine, jalouse, sectaire. Les Français, jaloux par nature, se sont engouffrés avec délectation dans cette culture anti-riche, et il était de bon ton de gagner un salaire d’enseignant, la nouvelle élite Française.

Surtout si vous aviez la chance de réussir dans vos affaires, il était fortement conseillé de raser les murs et de ne pas la ramener… En France, la réussite, c’est d’être fonctionnaire, et pourtant quelle contradiction avec cette déférence envers les hommes politiques, qui eux gagnent beaucoup plus que la plupart des dirigeants de PME…

Lorsque l’on voit les foules se presser sur le passage d’un cortège officiel, pout serrer la main d’un élu, comme si c’était un Dieu, on peut se poser la question de savoir pourquoi, à ce moment précis, le Français n’est plus jaloux, pourquoi il est prêt à cette humiliation, tel un chien devant le chef de meute? C’est sûrement que les français sont de vulgaires corniauds, et dans un an, on saura le nom du nouveau maître-chien!

La couardise des prétendants au trône est flagrante, lorsque l’on voit que le champion du libéralisme Nicolas Sarkozy n’ose pas évoquer le problème et affirmer qu’il faut en finir avec cette doctrine des socialistes, et graver dans le marbre la fin de ces mesures sectaires qui appauvrissent ce pays et ses habitants qui n’ont pas le pouvoir de foutre le camp, comme les plus fortunés…

Pauvres, Riches (les nouveaux qui ne sont pas encore partis), aimez vous les uns les autres, travaillez ensemble, et si vous voulez distribuer quelque chose, des coups de pied aux culs de tous ceux qui vous ont fourvoyés!

Philippe Penciolelli